• Accueil
  • Mouridisme
  • Nous sommes tous »mourides » et donc forcément des »tidjanes » – et pour l’éternité !!! Par Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye
Mouridisme

Nous sommes tous »mourides » et donc forcément des »tidjanes » – et pour l’éternité !!! Par Dr Mouhamadou Bamba Ndiaye

Serigne Touba avait déclaré : « Quiconque m’accompagne pour la seule et simple raison de s’instruire, peut désormais chercher ailleurs, mais quiconque partage mon ambition et ma volonté peut me suivre dans la nouvelle voie que j’ai tracée (empruntée) ! ». A l’évidence, cette déclaration mémorable signait une nouvelle orientation privilégiant la formation spirituelle par rapport à l’enseignement religieux classique ; ce qui sous-entendait une alliance entre un maitre accompli et des disciples qui n’avait pour objectif que l’agrément d’Allah. Oui, tel était le combat de Serigne Touba, conformément à une exhortation coranique :

(10) Ô vous qui avez cru ! Vous indiquerai-je un commerce qui vous sauvera d’un châtiment douloureux ?   (11) Vous croyez en Allah et en Son messager et vous combattez avec vos biens et vos personnes dans le chemin d’Allah, et cela vous est bien meilleur, si vous saviez !   (12) Il vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et dans des demeures agréables dans les jardins d’Eden ? Voilà l’énorme succès  (13) et il vous accordera d’autres choses encore que vous aimez bien : un secours [venant] d’Allah et une victoire prochaine. Et annonce la bonne nouvelle aux croyants.  (14) Ô vous qui avez cru ! Soyez les alliés d’Allah, l’instar de ce que Jésus fils de Marie a dit aux apôtres : “ Qui sont mes alliés (pour la cause) d’Allah ? ” – Les apôtres dirent : “Nous sommes les alliés d’Allah”. Un groupe des Enfants d’Israël crut, tandis qu’un groupe nia. Nous aidâmes donc ceux qui crurent contre leur ennemi, et ils triomphèrent. (61. Le Rang : 8-14 – As-Saff)

La nouvelle démarche de Serigne Touba imposait l’expertise d’un maître spirituel (wassila) et une véritable solidarité entre les membres de la communauté (spirituelle), conformément à la ligne de conduite édictée par Dieu dans le Saint Coran :

(35) Ô les croyants ! Craignez Allah, cherchez le moyen de vous rapprocher de Lui et luttez pour Sa cause. Peut-être serez-vous de ceux qui réussissent ! … (5. La Table Servie : 35 – Al-Mâ’idah) … (4) Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé. (61. Le Rang : 8-14 – As-Saff)

Et en vérité, cette option est la seule voie de salut pour l’homme, surtout en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) marquée par une crise des valeurs sans précédent ; le Coran est très explicite :

(1) Par le Temps ! (2) L’homme est certes, en perdition, (3) sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance. (103. Le Temps : 1-3 – Al-‘Asr)

Et sans nul doute, Serigne Touba qui s’était engagé résolument dans ce combat pour la cause d’Allah  faisait partie de ceux qu’Allah avait choisis et gratifiés de sa grâce, pour revivifier sa religion que l’immense majorité des gens avait ‘’désertée, conformément à une prédiction coranique ; oui, telle est la grâce d’Allah. Il la donne à qui Il veut. Allah est Immense et Omniscient. (5. La Table Servie : 54 – Al-Mâ’idah)

En vérité, la recherche de l’agrément d’Allah passe forcément par une initiation intégrant Charia (la Loi) et Tarikha (la Voie), et fondée sur une soumission sans réserve au maître spirituel, comme l’enseigne le récit de ‘’Moïse et Khadir’’ dans la sourate la Caverne (Al-Kahf) ; et cela exige une véritable allégeance, comme du temps du Prophète (PSL) :

(8) Nous t’avons envoyé en tant que témoin, annonciateur de la bonne nouvelle et avertisseur, (9) pour que vous croyiez en Allah et en Son messager, que vous l’honoriez, reconnaissiez Sa dignité, et Le glorifiez matin et soir. (10) Ceux qui te prêtent serment d’allégeance ne font que prêter serment à Allah : la main d’Allah est au-dessus de leurs mains. Quiconque viole le serment, ne le viole qu’à son propre détriment ; et quiconque remplit son engagement envers Allah, Il lui apportera bientôt une énorme récompense. (48. La Victoire : 8-10 – Al-Fat.h)

Le ‘’disciple aspirant’’ (mourîd) n’a pas automatiquement la piété (taqwa) et la foi (imân) ; il les acquiert par le respect des commandements et l’accomplissement de bonnes œuvres, avec l’assistance de son maître ; et s’il est véridique, il finira par accéder à la ‘’bienfaisance’’ (al-ihsâne), comme le suggère le Coran :

(14) Les Bédouins ont dit : “Nous avons la foi”. Dis : “Vous n’avez pas encore la foi. Dites plutôt : Nous nous sommes simplement soumis (‘’diébelou’’), car la foi n’a pas encore pénétré dans vos cœurs. Et si vous obéissez à Allah et à Son messager, Il ne vous fera rien perdre de vos œuvres”. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. (15) Les ‘’vrais croyants’’ (mouhminîna) sont seulement ceux qui croient en Allah et en Son Messager, qui par la suite ne doutent point et qui luttent avec leurs biens et leurs personnes dans le chemin d’Allah. Ceux-là sont les véridiques (çâdiqoûna). (49. Les Appartements : 14-15 – Al-Hujurât) … Allah aime les ‘’bienfaisants’’ (mouhsinîna). (5. La Table Servie : 93 – Al-Mâ’idah)

Mais en vérité, la pratique religieuse est devenue difficile, en cette ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) ; c’est ce qui fait qu’il est devenue plus méritant pour un musulman de se maintenir sur la voie droite. Heureusement que du fait de de toutes ces difficultés et des risques élevés de perdition, Dieu – le Très Miséricordieux, et Maître de la grâce incommensurable, nous a gratifié d’Hommes de Dieu – véritables planches de salut, avec comme mission essentielle de sauver notre monde en perdition, au nom du ‘’Sceau des Saints’’ dont la mission sera parachevée par le Mahdi, son disciple et rétro confirmateur.

Ainsi, Cheikh qui n’est autre que le ‘’Christ de la Parousie’’ (Jésus fils de Marie revenu) détient, comme tout messager, une autorisation spéciale (idznu’l khass) pour appeler les hommes sur le chemin de Dieu – bien entendu dans le cadre de la Mission du Prophète (PSL) le ‘’Sceau des Prophètes’’ (33. Les Factions : 40-46 – Al-Ahzâb). Il nous a choisi la voie du Prophète (PSL) pour louer Dieu pour les innombrables bienfaits qu’Il nous a gratifiés, puisqu’il (PSL) en est le dénominateur commun ; oui, louer Dieu pour le Prophète (PSL) qu’Il nous a gratifié, englobe toutes les louanges. Et il faut donc rendre grâce à  Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif (le ‘’Sceau des Saints’’) qui nous a apporté cette perception révolutionnaire de la louange qui a ultérieurement influencé toutes les confréries – et il en sera ainsi jusqu’à la fin du monde ! Et incontestablement c’est ce qui fait de la ‘’salâtou ‘alâ nabi’’ – qui est une injonction divine aux croyants -, la voie royale pour louer Dieu et accéder à Dieu. C’est dire donc que nous sommes tous mourides et donc forcément tidjanes – dans les principes (de l’initiation et de la louange).

Et certes, la louange (‘’Thiant’’) est une pratique très louable, voir obligatoire, mais encore, faudrait-il qu’il soit fait dans les règles de l’art, et donc en conformité avec la Charia – ce qui, malheureusement, n’est plus souvent le cas ! En vérité, louer Dieu, c’est avant tout se mobiliser pour se positionner sur la voie droite (çirâtou’l moustaqîm) ; et c’est en d’autres termes, se conformer à la Tradition du Prophète (psl) – le modèle et maître à penser de tous les musulmans (33. Les Coalisés : 21 – Al-Ahzâb). Et à l’évidence, ceux qui se réclament d’un ‘’Homme de Dieu’’ et qui ont volontairement choisi de ne pas se conformer avec la Charia (prière, jeûne, entre autres) ne suivent que des voies de l’Antéchrist (massih dajjal), menant donc inexorablement à la perdition.

Articles Similaires

Le Magal de Serigne Mbacké Mor Anta Sally, Père du Fondateur du Mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, sera célébré le samedi 07 Mars à Dékheulé

layesow

Porokhane 2019: Les recommandations de Serigne Mountakha Mbacké

layesow

Hommage à Sérigne Saliou Mbacké le dernier Fils de Bamba sur terre et 5éme khalif général des Mourides (Missig Tine)

layesow

Laissez un commentaire

S'identifier

X

S'inscrire